Soyez reconnaissant pour ce que vous avez…

By | 25th August 2017

Soyez reconnaissant pour ce que vous avez…

…et non envieux de ce que vous n’avez pas.

Cela peut sembler mielleux, l’une de ces expressions que nous connaissons mais que nous n’écoutons pas. Celle que nous disons aux enfants lorsqu’ils demandent quelque chose que nous ne voulons ou pouvons leur donner.

Mais cela est vrai dans la vie quotidienne. Comme je voyage, je rencontre beaucoup de gens issus de milieux et  circonstances différents. Et l’attitude des gens face à ce qu’ils ont varie beaucoup. Il est intéressant de voir qu’il n’y a pas de règle générale en fonction du milieu. Il s’agit plus d’une attitude personnelle. Certains sont reconnaissants pour de petites choses, certains se plaignent pour plus/plus grand, quelque soit ce qu’ils viennent de recevoir. La régle générale est “le plus nous avons/recevons, le plus nous voulons”… c’est peut-être la nature humaine… nous pouvons nous contenter de peu, mais dès que nous avons quelque chose, nous voulons plus…

J’ai vu des gens être reconnaissants pour une bouteille vide et d’autres n’ayant pas assez lorsqu’ils reçoivent 100 litres d’eau… En général, le plus nous donnons, le plus les gens s’attendent à recevoir. Une autre expression: “donnez-lui une main, il voudra un bras”. J’ai remarqué que les gens sont plus heureux de recevoir de petites choses, même s’il s’agit de bienveillance, plutôt que des choses plus importantes, qui appellent pour plus et donnent un sentiment de frustration.

Même pour moi, bien que j’ai tout, il y a des moments/jours où je veux plus. Une meilleure cuisine, l’eau courante, du pain… Pourtant, je suis contente de ce que j’ai. Et je suis reconnaissante pour ce que je reçois – même si ce n’est pas ce que je voudrai… et pour commencer, je suis reconnaissante d’être ici… pour un sourire… pour quelqu’un qui est heureux de ce que j’ai dit ou fait… pour un toit, pour mes repas… Oui, j’ai des frustrations – quand quelque chose ne marche pas, quand quelque chose est cassé ou disparaît (oublié, perdu ou volé…), quand quelqu’un vous “maltraite”. Mais au final, je regarde ce que j’ai, les gens autour de moi, les moments où ça marche (cela finit toujours par marcher) et j’en suis reconnaissante.

J’écris cet article après une série d’événements qui m’ont fait penser à un de mes premiers articles du blog, il a 2 ans, qui était une manière différente d’exprimer la reconnaissance de ce que nous avons et comment notre perspective change. Les choses n’ont pas vraiment changé: j’ai toujours envie des mêmes choses et je suis toujours reconnaissante pour les mêmes… comment puis je parler de reconnaissance en regardant les petits plaisirs? Parce que nous pouvons être reconnaissant pour tout ce que nous avons – tant que nous ne souhaitons pas ce que nous n’avons pas….

Mais cela ne signifit pas que nous ne pouvons esperer plus et quand même être reconnaissant… plus sur ce point dans notre prochaine newsletter… (NB – cela ne concerne pas le minimum vital pour survivre…)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *