Pourquoi être sur le terrain? 3ème partie – les lignes de communication

By | 15th July 2017

L’un des problèmes que nous rencontrons lorsque nous ne sommes pas sur le terrain est comment communiquer.

L’accès aux communications n’est pas guaranti partout, pour tous…

Si nous ne sommes pas dans le pays, alors nous parlons de communications internationales. Que nous soyons en Europe ou dans le pays voisin en Afrique. Donc, bien qu’étant “sur le terrain”, nous avons ce problème.

De nos jours, les communications internationales peuvent être peu chères. Avec internet, nous avons vu le développement des emails, messages et VOIP (appel par internet) tels que Skype et Whatsapp. L’utilisation de ces technologies a réduit le coût des communications, dans le pays et avec l’étranger et permet une meilleure connection avec le monde.

Je me souviens, il y a 10 ans, Skype était un nouvel outil, qui permettait d’économiser sur les appels (locaux et internationaux) quand j’étais au Ghana. C’était le début d’une meilleure connections entre les gens. Et 10 ans plus tard, nous avons une pleine boite à outil avec de nombreux moyens de communications.

Mais, en dépit de la technologie disponible, il y a toujours des problèmes de “ligne de communication”. Et pas tout le monde peut être en contact permanent, de la manière que nous connaissons.

Et il y a plusieures raisons à ce “défaut” dans les lignes de communication…

Cela peut être dû à un manque de moyens financiers pour l’achat d’un smartphone… cela commence avec ça… pas de smartphone, pas de communication en ligne… et même le smartphone de base permettant les communications internet peut être hors de portée (le moins cher que j’ai trouvé coute $40 et de si mauvaise qualité qu’il ne durera pas). Il est intéressant de voir cette facette, lorsque de nos jours, les compagnies de téléphone nous poussent à changer tous les ans pour le dernier modèle.
Le même problème se pose avec les tablettes et ordinateurs qui permettent plus de communication (je dois admettre que je ne peux utiliser le smartphone pour de long textes… petit écran, petit clavier…)

Cela peut être dû au manque de réseau et couverture internet… même avec un smartphone, il n’y a pas forcément de couverture réseau… certains doivent marcher pour avoir du réseau. Et ce réseau n’est pas fiable: il marchera ou pas ce jour là… donc les communications ne peuvent être planifiées. Avec les bons outils, c’est possible, tant que vous êtes patient et déterminés. Mais cela prend du temps… si ça marche du premier coup, un appel de 3 min peut prendre 3h… à marcher jusqu’au réseau aller-retour… mais cela peut prendre plusieurs jours de tentatives infructueuses…

Cela peut être dû aux coûts des connections internet… Etre en ligne en permanence n’est pas donné, en particulier comparé aux fonds disponibles pour couvrir les coûts de base (alimentaire…). En fonction du pays, 1 Go de données par mois coute entre $10 et $35. Ce coût peut être prohibitif pour certains. Il y a des moyens de réduire les coûts, être plus “intelligent” sur comment nous utilisons les données, mais c’est un coût que certains ne peuvent pas s’offrir du tout.

En plus des problèmes financiers et techniques, il y a aussi un problème d’éducation. Tout le monde ne sait pas forcement utiliser les communications en ligne. Parce qu’ils n’y sont pas exposés. Pour ceux d’entre nous qui ont grandi sans téléphones portables et internet, pensez à ce que c’était il y a 15-20 ans… et pour certains, même maintenant, combien il est difficile parfois de rester à jour avec les nouvelles technologies… et nous y sommes exposés tous les jours… et nous avons toujours un voisin, un ami, un enfant pour nous expliquer quelque chose…

Enregistrer

Enregistrer

2 thoughts on “Pourquoi être sur le terrain? 3ème partie – les lignes de communication

  1. Pingback: Pourquoi être sur le terrain? Partie 5 – Démonstration – Newsletter

  2. Pingback: Pourquoi être sur le terrain? 5ème Partie – Démonstration – Newsletter

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *