Mais combien ça coute d’être sur le terrain?

By | 14th February 2017

Dans la newsletter de décembre , nous avons expliqué les raisons de ce que nous faisons et pourquoi de cette manière. Cela signifie voyager, être sur le terrain pour soutenir les populations locales. Nous avons mentionné que, indépendamment du coût d’un projet lui-même, il ya des coûts associés à être sur le terrain. Alors maintenant … quels sont ces coûts?

La meilleure explication est de fournir les coûts réels que nous avons. En prenant le dernier exemple de projets au Zimbabwe , sur une période de 6 semaines, à la fin de 2016:

Raison Coût Total
Visa $30 pour 3 mois $30
Passage de frontière $55 pour 1 mois puis $45 par mois $100
Carburant et entretien pour atteindre le site des projets 3000 km aller-retour depuis Johannesburg $670
Carburant et entretien sur place $100 par mois $150
Dépenses courantes (logement, nourriture, gaz…) $400 par mois $600
Internet $40 par mois $60

Ce sont les coûts minimum, juste pour être là. Ainsi, les dépenses de 6 semaines au Zimbabwe en 2016 pour les projets ont coûté un peu plus de $ 1’600. Environ $ 1000 est pour le voyage seul.

Une façon de réduire les coûts est de voyager à l’intérieur de la région avec notre propre voiture. Et comme nous avons une maison itinérante, le coût de la vie est également fortement réduit (quand nous ne pouvons pas vivre dans un village).

Le coût d’un vol depuis l’Europe, la location d’une voiture et une chambre pour cette période tripleraient le coût.

Le coût typique du voyage depuis l’Europe serait de $ 5’900- $ 6’200 pour les mêmes 6 semaines (le Zimbabwe est un pays cher). Nous reviendrons sur ces coûts dans notre prochaine édition.

Mais devons-nous être sur le terrain? Ne pouvons-nous pas le faire ailleurs? Plus de questions à répondre dans les prochaines éditions…

Enregistrer

2 thoughts on “Mais combien ça coute d’être sur le terrain?

  1. Pingback: Mais combien ça coûte d’être sur le terrain? (Suite – 2ème partie) – Newsletter

  2. Pingback: Newsletter 4, janvier/février 2017 | Bee the solution

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *