Mais combien ça coûte d’être sur le terrain? (Suite – 2ème partie)

By | 20th March 2017

Dans la dernière newsletter, nous avons examiné les coûts que nous avons eus pour une période de 6 semaines au Zimbabwe en 2016, pour soutenir des projets.

Nous avons fait mention que nos coûts s’étaient élevés à $1’600 comparé au $5’900-$6’200 que cela aurait coutés si nous étions venu d’Europe pour la même période de 6 semaines. Mais comment arrivons-nous à ces coûts?

Le détail des coûts nous aidera à comprendre les dépenses principales que nous aurions dans ce contexte:

Raison Coût/Détail Total
Visa $30 pour 3 mois $30
Vol Londres – Harare (aller-retour) $700/$800
Location de voitures 6 semaines – base économique (WV Polo) $2900
Carburant pour aller sur site 800 km aller-retour depuis Harare $80
Carburant sur site 500 km par mois $75
Logement (sans pension complète)
(6 semaines)
$40 par jour (chambre économique) $1800
Alimentation (6 semaines) Sur la base de $5-10 par jour $225/$450
Internet $40 par mois $60

La comparaison des coûts de séjour à Kariba montre que les économies principales viennent des coûts de voyage et de logement: ce qui était la raison pour la mise en place d’une maison/bureau itinérante, agissant localement.

Raison Coût avec Maya depuis l’ Afrique du Sud (Voir ici) Coût depuis l’Europe
(details ci-dessus)
Visa $30 $30
Transport jusqu’au site $770 $3680/$3780
Hébergement et alimentation $600 $2025/$2250
Carburant sur site $150 $75
Internet $60 $60

Cette comparaison n’inclut pas le vol initial jusqu’en Afrique du Sud ($700) et les frais annuels fixes que nous avons pour conserver la maison/bureau sur place ($740). Mais malgré ces coûts, les 6 semaines au Zimbabwe resteraient moins chères dans notre cas.

Ces chiffres aident à donner une idée des dépenses dans les 2 situations. Bien que le Zimbabwe soit un pays cher sur le plan des locations de voitures, de carburant et d’hébergement, vous verrez dans la prochaine édition que des économies similaires sont faites dans le reste de la région.

Mais devons-nous être sur le terrain? Ne pouvons-nous pas le faire depuis l’Europe? Lisez notre point de vue le mois prochain.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *